Prix:

• Etoile d’or - Festival de Marrakech 2019

Synopsis:

De retour chez lui après une longue nuit de pêche, José découvre que les paramilitaires ont tué ses deux fils, Dionisio et Rafael, et jeté leurs corps dans le fleuve. José décide de rechercher leurs dépouilles pour leur offrir une sépulture et sauver ainsi leurs âmes d’une errance sans fin.

Critique:

Ce premier long métrage de Nicolás Rincón est une épopée mémorielle sur les traces de la guerre civile colombienne, une fiction sur la mort et l’absurdité de la guerre, profondément ancrée dans la vie bruissante du fleuve Magdalena. La trajectoire individuelle de ce père prend une dimension épique, convoquant les esprits des victimes comme celui du fleuve, ligne d’espace et de temps, véritable colonne vertébrale. Cette remontée du fleuve fait écho à bien des récits mythologiques. Pourtant, c’est l’histoire contemporaine de son pays qu’explore le réalisateur, guidé par José, passeur d’âmes et passeur de mémoire. Si le film et son récit qui progresse au tempo du fleuve sont d’un majestueux réalisme, quelques scènes, telles des tableaux, soulignent le caractère absurde et arbitraire de la folie des hommes. Les esprits du titre, insaisissables, hantent les flots et les berges du fleuve. Cette élégie est portée par José, incarné par Arley de Jesús Carvallido Lobo dont c’est le premier rôle. Il habite l’écran et cette jungle avec une présence forte et sereine.
Cineuropa

Réalisateur

Nicolás Rincón Gille

Pays

Colombie France Belgique Brésil

Scénario

Nicolás Rincón Gille

Photographie

Juan Sarmiento G.

Montage

Cédric Zoenen

Production

Medio de Contención Producciones

Distribution

Best Friend Forever